Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, a porté plainte auprès de la commission d’Ethique de la Knesset contre un député qui s’était rendu au mont du Temple de Jérusalem, malgré l’interdiction faite aux députés de visiter le lieu saint.

Dans sa lettre à la commission, Erdan a accusé Ahmed Tibi, député de la Liste arabe unie, d’avoir mis en péril la sécurité publique en visitant le site de manière « démonstrative et ouverte » à un « moment sensible de trouble », en juillet dernier, peu après que trois terroristes avaient tué deux policiers devant le mont du Temple.

« Il n’y a aucun doute sur le fait que l’ascension de Tibi sur le mont – une démarche qui avait été interdite, comme il le savait, par la Commission d’Éthique – a mis en danger la sûreté et la sécurité publiques et aurait pu inciter et provoquer en réponse des actes violents de la part d’autres personnes », a écrit Erdan, selon la Deuxième chaîne.

« L’initiative prise par Tibi doit être gérée avec une sévérité particulière, en raison du fait qu’elle a été commise à l’apogée des tensions, et quelques jours après qu’un rappel de l’existence de cette interdiction a été renvoyé par le président de la Knesset », a-t-il ajouté.

Erdan a également demandé à la commission d’Ethique de la Knesset d’imposer des sanctions à Tibi qui soient « adaptées à la gravité de ses actes. »