L’attaque présumée à la voiture bélier qui a tué un policier mercredi matin à Umm al-Hiran était une « attaque terroriste », a affirmé le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan.

« Ce n’était pas un incident ; c’était une attaque terroriste qui a assassiné un policier », a déclaré Erdan à la radio publique israélienne.

Erdan a accusé les députés arabes d’inciter à la violence, en particulier le dirigeant de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, légèrement blessé pendant les manifestations d’Umm al-Hiran.

Erdan a accusé Odeh d’avoir participé à l’incitation aux affrontements, affirmant qu’Odeh n’était là que « pour souffler sur les émotions et inciter à la violence », a-t-il déclaré à la radio militaire.

Il a déclaré qu’il ne croyait « pas un seul mot de tous les mensonges, dont [Odeh] sait qu’ils sont des mensonges », et que le député arabe « ne fait que semblant de pleurer comme un bébé parce qu’il comprend très probablement qu’il a contribué à ce très grave évènement. »

Erdan a affirmé qu’il « pourrait très bien y avoir des conséquences pénales pour le député Odeh. »

Il a appelé les députés du parti d’Odeh, la Liste arabe unie, à « cesser les violences ».

« Chaque déclaration peut avoir des répercussions graves sur le terrain. Prenez la responsabilité de vos propos et cessez d’inciter à la violence et de souffler sur ses braises. »

Erdan a défendu la réponse de la police à l’attaque présumée à la voiture bélier et aux violents affrontements, écrivant en hébreu sur Twitter que « partout où [l’on] essaie d’assassiner des policiers protégeant une démolition ordonnée par la cour, la réponse sera la même. »

« J’espère que ce jour ne marquera pas un tournant des relations entre les autorités bédouines et celles de l’Etat, mais si c’est le cas, le député Odeh y aura un rôle majeur », a-t-il déclaré à la radio militaire.