Prenant la parole à l’Assemblée générale des Nations unies, le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé mardi la communauté internationale à « soutenir nos frères palestiniens en Cisjordanie et à Gaza dans leur lutte pour un état palestinien uni ».

« La poursuite du processus de paix ne peut être possible que si Israël met immédiatement un terme aux activités d’implantations et entreprend des démarches envers une solution à deux états », a-t-il ajouté.

La Palestine est « la plaie béante du monde », a-t-il poursuivi, disant que des initiatives doivent être mises en place pour empêcher d’autres crises sur le mont du Temple.