Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a lancé samedi une nouvelle attaque virulente contre Israël, comparant la mentalité de certains Israéliens à celle d’Adolf Hitler.

M. Erdogan, qui prend volontiers la défense des droits des Palestiniens, se posant en dirigeant du monde musulman, a haussé le ton vis-à-vis de l’État hébreu à l’approche de l’élection présidentielle du 10 août en Turquie à laquelle il se présente.

« Ils maudissent Hitler jour et nuit, mais ils l’ont surpassé dans la barbarie… Ils n’ont ni humanité ni conscience ni honneur », a-t-il déclaré au cours d’un rassemblement de ses sympathisants dans la province d’Ordu sur la Mer Noire.

Le Premier ministre turc avait déjà accusé la députée israélienne d’extrême droite Ayelet Shaked de partager la même mentalité qu’Adolf Hitler à la suite de déclarations publiées sur les réseaux sociaux affirmant que tous les Palestiniens méritaient de mourir.

M. Erdogan a haussé le ton contre Israël à la suite des bombardements de la bande de Gaza qui ont fait à ce jour plus de 300 morts dont de nombreux enfants.

Il a accusé l’État hébreu de se livrer à un « génocide » des Palestiniens et exclu que les relations de son pays puissent s’améliorer tant qu’il serait au pouvoir.

Des manifestants ont attaqué à coup de pierres le consulat d’Israël à Istanbul.