Le président turc Recep Tayyip Erdogan a vivement critiqué lundi la présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à la manifestation historique contre le terrorisme dimanche à Paris, l’accusant de pratiquer un « terrorisme d’Etat » à Gaza.

« Comment faut-il considérer cet individu qui pratique le terrorisme d’Etat en massacrant 2.500 personnes à Gaza, et agite la main ? », a fulminé Erdogan lors d’une conférence de presse avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

« J’ai du mal à comprendre comment il a osé aller là-bas », a-t-il ajouté.

MM. Netanyahu et Abbas ont participé dimanche à Paris, au milieu d’une cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement, à la marche organisée en France après les attentats perpétrés la semaine dernière par des islamistes, qui ont fait 17 victimes, dont des journalistes, des policiers et quatre clients juifs d’une épicerie casher.

Le chef de l’Etat islamo-conservateur, qui dirige la Turquie sans partage depuis 2003, critique régulièrement autant que violemment l’Etat hébreu. En juillet dernier, il l’avait ainsi accusé d’avoir « surpassé Hitler en matière de barbarie ».

Les relations entre la Turquie et Israël se sont détériorées après l’assaut de l’armée israélienne en 2010 contre une flottille affrétée par une ONG turque pour briser le blocus de Gaza, qui s’était soldé par la mort de 10 Turcs.