Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat auraient reçu une version provisoire de l’accord-cadre américain, selon un article publié mercredi soir par un quotidien palestinien.

Mais ces affirmations ont été contestées par Ramallah le lendemain.

Selon le quotidien hiérosolomytain Al-Duds, Netanyahu a demandé, lors de leur rencontre lundi, au président américain de faire pression sur les Palestiniens afin qu’ils acceptent de prolonger les négociations jusqu’à la fin de l’année 2014.

Netanyahu aurait reçu une version provisoire de l’accord-cadre et « approuvé la plupart du document, par principe. »

« Des sources sûres » ont indiqué à Al-Quds qu’Erekat aurait reçu le même document que Netanyahu lundi.

Erekat est actuellement en visite aux Etats-Unis pour préparer la prochaine réunion prévue entre le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et Obama. Il a rencontré le secrétaire d’Etat américain John Kerry avant le discours de celui-ci à l’AIPAC.

Cependant, Xavier Abu Eid, un assistant d’Erekat, a affirmé au Times of Israel jeudi qu’il n’avait connaissance d’aucun document fourni par les Américains.

« Je ne sais pas d’où Al-Quds tient ces informations, » a-t-il indiqué. « Nous n’avons rien reçu. »

Aucun responsable israélien n’était disponible pour faire un commentaire au moment de la publication.

Samedi, Erekat a déclaré que les Palestiniens chercheraient la reconnaissance de leur Etat auprès d’organisations internationales si Israël n’accédait pas aux demandes les plus basiques des Palestiniens.

Mais selon les sources d’Al-Quds, les Palestiniens devraient poursuivre les négociations au-delà de la fin du mois d’avril.

« Les Palestiniens sont convaincus qu’ils n’ont pas vraiment le choix quant à la poursuite des négociations s’ils veulent se protéger d’éventuelles accusations d’entraver les pourparlers, » ont expliqué les sources au quotidien.

« Ceci a été souligné par John Kerry lors de sa réunion avec le négociateur palestinien Saeb Erekat, lundi. »

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman a déclaré jeudi à Israel Radio que les Palestiniens étaient responsables de l’impasse dans laquelle les négociations se trouvaient. Il les a accusé de les entraver intentionnellement.

Abbas a indiqué cette semaine à la chef du parti Meretz, Zahava Gal-on que son parti ne continuera pas les négociations, à moins qu’Israël ne gèle les constructions d’implantations et ne relâche plus de prisonniers palestiniens incarcérés en Israël.