Les retombées de l’opération Bordure protectrice sont virulentes et violentes dans de nombreuses communautés.

De violentes manifestations se sont déroulées ce week-end contre Israël et ont ébranlé la communauté juive alors que l’Etat a commencé son invasion terrestre pendant la deuxième semaine de l’opération Bordure protectrice.

Vendredi, des étudiants pro-Israël à Boston ont été « arrachés » par la police d’un « die-in » [manifestation où les gens se jettent au sol et lisent les noms des victimes].

Un adolescent de Kasmiri a été tué samedi lors d’une manifestation anti-Israël en Inde.

A Paris, où des centaines de Juifs ont été assiégés dans une synagogue la semaine dernière, des milliers de militants pro-palestiniens ont manifesté sans autorisation de la préfecture. Cela a entraîné des émeutes et 14 policiers ont été blessés.

Samedi, à Londres, il y a eu une manifestation où une foule de 15 000 personnes se sont réunies et ont scandé des slogans contre l’opération d’Israël à Gaza – et contre l’Etat juif en général.

Dimanche, il y a eu une manifestation pro-israélienne qui ne comptait que 1 500 manifestants.

Il y a un nombre infini d’exemples, de Cape Town à Berlin en passant par Sydney et New York.

Un juif russe à Moscou À UN RASSEMBLEMENT PRO-ISRAÉLIEN (cRÉDIT : Valery Melnikov/Kommersant/Flash 90)

Un juif russe à Moscou À UN RASSEMBLEMENT PRO-ISRAÉLIEN (cRÉDIT : Valery Melnikov/Kommersant/Flash 90)

Le Times Of Israel voudrait connaître votre opinion : rédigez-nous un blog, envoyez-nous un lien YouTube d’une vidéo que vous auriez faite (à french@timesofisrael.com), écrivez-nous quelques lignes sur notre page Facebook ou Twitter – avant mercredi minuit.

On veut vous entendre mais surtout pouvoir diffuser vos expériences au monde.