Le récent voyage en Israël de Christian Estrosi (LR) en tant que président de région Provence-Alpes-Côte d’azur et de la métropole niçoise n’a été que moyennement apprécié par l’opposition locale et nationale.

A travers les gazettes et les réseaux sociaux ses différents membres ont souhaité pêle-mêle, que Christian Estrosi ne verse pas l’argent promis au KKL lors de son voyage, ou encore qu’une enquête soit ouverte auprès d’une tribunal administratif pour avoir utiliser l’argent de la métropole niçoise lors de ce déplacement.

A l’occasion de voyage, Christian Estrosi a réalisé un don de 50 000 euros destiné au KKL : « Avec le soutien de ma majorité régionale, une subvention de 50 000 euros sera versée au courant du premier trimestre au KKL par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour contribuer au reboisement de la forêt détruite ».

Joint par l’AFP, le chef de l’opposition Christophe Castaner s’est ému que « Non seulement le contribuable paie le déplacement, mais on apprend qu’il engage la région pour acheter une clientèle [celle des] amis d’Israël ».

Christian Estrosi a également déclaré s’être adjoint les services d’une société de sécurité israélienne. « Nous sommes tous à la merci du terrorisme sous plusieurs formes. Nous faisons des travaux sans précédent à Nice pour nous protéger. J’ai d’ailleurs fait appel à une agence israélienne pour nous faire part de son expérience et nous accompagner sur un audit et sur une expertise afin de prendre des mesures exceptionnelles de protection dans notre cité », a-t-il déclaré à i24.