Le président de la région Alpes-Provence-Côte d’Azur Christan Estrosi n’a jamais manqué d’afficher son soutien à Israël.

24 heures après la résolution-surprise de l’ONU condamnant les « colonies » israéliennes, « principale obstacle à la paix » il annonçait sur Twitter sa volonté de se rendre en Israël, « pour témoigner [son] soutien à Benyamin Netanyahu après [la] décision dangereuse de l’ONU qui attaque la seule démocratie de la région ».

Un tweet à l’origine d’une grande polémique comme savent en réserver les réseaux sociaux, puisque le message de Christian Estrosi a suscité en tout plus d’un millier de réactions, malgré la période de fête.