Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé dimanche sa décision d’outrepasser la décision surprise de Tzipi Livni, la ministre de la Justice, visant à annuler brusquement un débat ministériel sur le projet de loi consacrant Israël comme un Etat juif.

Le Premier ministre a souligné que le projet de loi ne serait pas présenté à la commission des Lois une deuxième fois et serait plutôt débattu la semaine prochaine par le cabinet gouvernemental au complet, qui a le pouvoir de le transmettre au plénum de la Knesset pour vote.

« L’Etat d’Israël est la patrie nationale du peuple juif,» a déclaré Netanyahu suite à l’interruption du débat ministériel. « C’est une question de principe, et cela est important pour l’avenir du peuple juif en Israël. »

Livni a interrompu les débats suite à une demande de Yaakov Peri, le ministre de la Science et de la Technologie, qui, pendant la session a exhorté les membres de la commission à reconsidérer le vote sur le projet de loi en raison de la « situation explosive dans le secteur arabe », faisant référence aux émeutes sporadiques qui ont éclaté dans plusieurs communautés arabes israéliennes à travers le pays au cours de la semaine écoulée.

« Discuter de la loi en ce moment est irresponsable et je voudrais donc reporter l’audience, » a déclaré Peri.

Livni, de son côté, a fait savoir que son rôle en tant que présidente de la commission des Lois lui avait permis de reporter le débat.

« J’ai le pouvoir de décider de maintenir un vote ou bien de remettre à plus tard le débat, » a déclaré Livni, selon Walla.