Le Congrès des députés espagnol (chambre basse) se prononcera mardi sur une motion présentée par l’opposition socialiste demandant au gouvernement conservateur de reconnaître l’Etat palestinien en coordination avec l’Union européenne, a-t-on appris de source parlementaire.

Selon des sources du Parti populaire (PP, majorité) et du Parti socialiste (PSOE), une négociation était en cours mardi afin d’arriver à un texte commun en ce sens, alors que le gouvernement est favorable à des avancées sur ce dossier, selon son ministre des Affaires étrangères Jose-Manuel Garcia-Margallo.

Commentant le projet de motion prévu en faveur de la reconnaissance d’un Etat palestinien, le ministre espagnol des Affaires étrangères José Manuel García-Margallo a déclaré jeudi qu’une telle mesure « doit être le résultat de négociations entre les parties, » a encore rapporté l’agence.

Cependant, Daniel Fernandez de ACOM, un groupe de pression pro-israélien basé à Madrid, a déclaré à JTA que certains membres du Parti populaire de Garcia-Maergallo pouvaient voter en faveur de la reconnaissance au Congrès des députés, ce qui rendrait le résultat incertain.

Son groupe organise une campagne qui appelle les Israéliens à soutenir les ambitions des séparatistes dans la région espagnole de Catalogne, a-t-il dit.

La date n’a pas été choisie au hasard : elle marque le 23e anniversaire des pourparlers de Madrid qui avaient précédé les accords d’Oslo entre Israël et l’Autorité palestinienne.