Le ministère de la Défense reconnaîtra les couples non mariés qui vivent en union libre ; ces couples seront en mesure de recevoir la pension du service militaire qu’ils obtiendraient s’ils étaient mariés, a déclaré l’avocat Irit Rosenblum, le président et fondateur de New Family Organization, dans une déclaration.

Cette reconnaissance devrait s’étendre aux couples de même sexe.

Les pensions sont verrouillées jusqu’à plusieurs années après qu’un conscrit a été libéré du service militaire mais peut être retiré dans certaines circonstances, parmi lesquels le mariage avec une autre personne. Avec la reconnaissance de ces unions libres qui seront mises sur un pied d’égalité avec les mariages pour le retrait des pensions, y compris pour les couples de même sexe, le ministère de la Défense fait un pas vers la reconnaissance des couples de même sexe.

Dimanche, le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, était une voix solitaire parmi les politiciens de droite à exprimer l’espoir qu’Israël suivra la Cour suprême des États-Unis et qu’il reconnaîtra les mariages de même sexe.

Rosenbaum a déclaré : « Je suis fier que l’establishment de la défense ait été assez sage pour comprendre qu’être en couple est une union aussi profonde que le mariage et incarne les idéaux les plus élevés de l’amour, de la loyauté, du dévouement, du sacrifice et de la famille. Lorsque deux personnes deviennent un couple, ils deviennent aussi quelque chose de plus grand que ce qu’ils étaient avant. Dans un État où le mariage n’est pas évident – et pour une grande partie de la population n’est pas possible -, il n’y a pas d’autre choix que de donner soldats libérés vivant en couple le même statut que celui donné aux couples mariés. »

Le ministère décidera bientôt de la procédure de reconnaissance des couples en union libre et une équipe de New Family Organization prendra part à la rédaction de la procédure, a révélé l’organisation dans un communiqué.