62% des religieux israéliens sionistes considèrent que conserver une majorité juive en Israël est plus important que le maintien de la souveraineté israélienne sur la Cisjordanie.

C’est ce qu’indique une enquête réalisée auprès de sionistes religieux par un think tank, l’Institut de la démocratie en Israël. A l’inverse le parti HaBayit Hayehudi, qui représente les intérêts des juifs sionistes religieux, est opposé à tout retrait de la Cisjordanie.

Pour autant, 40 % des sondés soutiennent les soldats israéliens qui refusent d’exécuter des ordres concernant l’évacuation d’implantations en Cisjordanie.

25 % d’entre eux déclarent même que les lois israéliennes peuvent ne pas être respectées en raison du retrait d’Israël de la bande de Gaza en 2005.

Au niveau de la foi, 22 % des sondés se considèrent comme des religieux sionistes, 11 % comme ultra-orthodoxes, 6 % comme orthodoxes sionistes, 24 % comme religieux traditionalistes et 9 % comme traditionalistes non religieux.

45 % estiment que la société est devenue plus religieuse au cours des dernières années et ils sont 32 % à estimer qu’ils sont eux-mêmes devenus plus religieux.

Dans cette enquête rapportée par The Jewish Daily Forward, on apprend que 45 % des personnes interrogées sont en faveur d’une certaine forme de mariage civil en Israël.

Actuellement, le pays ne permet aux Juifs de se marier que lors d’une cérémonie religieuse orthodoxe. 45 % des sondés serait également prêts à accueillir des couples du même sexe dans une congrégation orthodoxe.

Concernant les décisions politiques prises par les membres de la Knesset, une majorité de sondés estiment qu’elles doivent être soumises aux autorités rabbiniques. 48 % des personnes interrogées sont prêtes à voir des femmes siéger dans les tribunaux rabbiniques.