Une personnalité israélienne, qui détiendrait des centaines de millions d’euros dans un compte bancaire en Suisse, figure parmi les potentiels fraudeurs, a rapporté Globes.

D’après le site Neue Zürcher Zeitung, la banque Julius Baer, UBS ainsi que sa filiale israélienne seraient impliquées, ainsi que d’autres établissements dont l’identité devraient être rapidement révélées.

Haaretz, en contact avec les autorités fiscales israéliennes, rapporte que des milliers de comptes seraient concernés dont une grande majorité contiennent des fonds non déclarés.

Des millions d’euros de taxes pourraient ainsi être récupérés.

Cette affaire avait débuté au mois de juin dernier, lors de l’arrestation à Tel Aviv de Roni Elias, consultant senior chez UBS et en charge des comptes bancaires israéliens présumés frauduleux.

Elias avait pris l’habitude de rencontrer ses clients dans des prestigieux hôtels de Tel-Aviv.