Le pape François a exprimé lundi sa « profonde tristesse » après l’assassinat de 21 chrétiens égyptiens en Libye, décapités par des djihadistes de l’organisation Etat islamique (EI) « pour le seul fait d’être chrétiens ».

A l’issue d’un discours à l’occasion de la visite de John Chalmers, haut responsable de l’Eglise d’Ecosse, le pontife argentin a ajouté quelques mots en espagnol pour rendre hommage aux victimes.

« Ils ont été assassinés pour le seul fait d’être chrétiens. Le sang de nos frères chrétiens est un témoignage de foi, et peu importe qu’ils soient catholiques, orthodoxes, luthériens, coptes : ça n’intéresse pas leurs persécuteurs, qui voient seulement qu’ils sont chrétiens, parce que leur sang est le même, leur sang confesse le Christ ».

« Allons de l’avant dans l’œcuménisme, qui est témoigné dans l’œcuménisme du sang. Les martyrs appartiennent à tous les chrétiens », a exhorté le pape, qui évoque régulièrement les nombreux chrétiens, quelle que soit leur obédience, persécutés à travers le monde.

‘un acte lâche et méprisable’

Washington a qualifié d' »abjecte » et « lâche » la décapitation en Libye d’Egyptiens de confession copte, montrée dans une vidéo diffusée dimanche par le groupe Etat islamique (EI).

« Les Etats-Unis condamnent le meurtre abject et lâche de 21 citoyens égyptiens en Libye par des terroristes affiliés à l’EI », a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest.

« La barbarie de l’EI n’a pas de limites », a ajouté le porte-parole, estimant que les dernières exécutions ne faisaient que « galvaniser un peu plus la communauté internationale dans son union contre l’EI ».

Dimanche, la branche libyenne de l’EI a diffusé une vidéo montrant 21 hommes vêtus de combinaisons oranges — comme les otages assassinés récemment en Syrie ou en Irak — alignés sur une plage les mains qu’il présente comme des Egyptiens de confession chrétienne copte récemment kidnappés en Libye avant d’être décapités.

Le Caire a annoncé un deuil national de sept jours.