Des milliers de soldats israéliens, de navires, de drones, d’hélicoptère et d’avions de chasse ont été mobilisés pour simuler une fausse guerre de 10 jours contre le groupe terroriste Hezbollah, dans le nord d’Israël, à compter de mardi.

Il s’agit de l’une des plus importantes manœuvres de ce genre en près de 20 ans, ont annoncé des militaires lundi.

L’exercice, qui a été appelé « Or HaDagan », rend hommage à Meir Dagan, ancien chef du service des renseignements du Mossad, et commandant du Commandement du nord, décédé l’an dernier.

L’exercice devrait commencer mardi à l’aube, et prendre fin le 14.

Cet exercice va permettre de simuler « les différents scénarios que nous pourrions avoir si nous affrontons le Hezbollah », a déclaré une source de défense.

Des dizaines de milliers de soldats dont des réservistes prendront part à ces manœuvres qui mobiliseront également des avions, des navires et des sous-marins, selon une autre source militaire.

L’armée simulera la mise en place de deux hôpitaux de campagne et expérimentera de nouvelles technologies comme des camions ou des hélicoptères sans pilote pour des évacuations.

Les préparatifs ont commencé il y a un an et demi. Le dernier exercice militaire de cette ampleur remonte à 1998, quand l’armée israélienne avait simulé une guerre avec la Syrie.

Israël et les Etats-Unis accusent le mouvement terroriste chiite libanais d’amasser des armes à la frontière avec Israël afin de préparer une nouvelle guerre.

Israël a mené une guerre contre le Hezbollah pendant un mois à l’été 2006.