Des vandales ont griffonné des insultes antisémites sur les portes d’une école primaire juive de Londres.

L’inscription « Fuck the Jews » [Niquez les Juifs] a été découverte le 29 juin à l’école primaire Simon Marks, dans le quartier londonien de Hackney, a rapporté le Jewish News of London.

« C’est inquiétant », a déclaré un porte-parole du groupe de surveillance bénévole juif, Shomrim, qui a posté une alerte sur Twitter. « Ce sont des mots sales. L’enquête est ouverte – mais personne n’a encore été attrapé. »

Le Conseil des dirigeants juifs britanniques a déclaré dans un communiqué que le groupe était « profondément préoccupé » par l’attaque.

Également le 29 juin, deux voitures ont été vandalisées devant la synagogue Skver, par un homme armé d’une hache ou d’un marteau, selon Shomrim.

Les chiffres publiés vendredi par la police métropolitaine montrent que les crimes antisémites ont augmenté l’an dernier de 138 %, passant de 208 en 2013 à 495 en 2014, les plus fortes hausses étant enregistrées dans les quartiers de Brent et de Hackney.

Jonathan Sacerdoti, porte-parole de la Campagne contre l’antisémitisme, a déclaré que l’ « augmentation alarmante » de tels incidents est inquiétante.

Elle « souligne l’importance de reconnaître et de combattre la discrimination qui peut conduire les Juifs britanniques à sentir menacés et en danger », a-t-il dit.

Plus tôt cette semaine, la police a ordonné à un groupe de néonazis, qui avait prévu d’organiser un rassemblement antisémite dans le quartier à forte population juive de Golders Green, de déplacer l’événement au centre de Londres.