Facebook a finalisé son achat du service de messagerie mobile WhatsApp pour près de 22 milliards de dollars en liquide et en actions.

La transaction a été finalisée lundi alors que Facebook a payé 2 milliards de plus que lorsque l’accord avait été annoncé en février du fait d’une augmentation du prix des actions.

Facebook a nommé Jan Koum, cofondateur, PDG de WhatsApp et immigrant juif ukrainien, à son comité de direction.

Koum, âgé de 38 ans, et sa mère ont fui Kiev pour les Etats-Unis alors qu’il avait 16 ans afin d’échapper aux « troubles politiques et à l’environnement antisémite », selon Forbes.

« Je connais Jan depuis longtemps, et je sais que nous partageons tous les deux la vision de tendre vers un monde plus ouvert et connecté », a écrit sur sa page Facebook Mark Zuckerberg, également juif, lors de l’annonce de l’accord.

WhatsApp, un service de mobile gratuit similaire au sms, a plus de 450 millions d’utilisateurs, avec un autre million qui s’y ajoute chaque année, selon les estimations. Les utilisateurs paient un dollar de frais chaque année pour utiliser WhatsApp, la première année est gratuite.

Facebook a déclaré à l’annonce de l’achat que WhatsApp continuera à opérer indépendamment après le rachat.

La fusion a été approuvée par les autorités antitrust américaines en avril et par l’Union européenne la semaine dernière.