Les familles et les amis des quatre soldats tués dans un attentat terroriste au camion bélier à Jérusalem dimanche ont exprimé leur douleur et leur choc avant les funérailles des quatre jeunes gens, prévues lundi.

Les quatre soldats tués dans une attaque terroriste de dimanche ont été identifiés comme étant le sous-lieutenant Yael Yekutiel (20 ans) originaire de Givatayim et élevée à titre posthume au rang de lieutenant, l’élève officier Shir Hajaj (22 ans) originaire de Maale Adumim et élevée à titre posthume au rang de lieutenant, l’élève officier Shira Tzur (20 ans) originaire de Haïfa et élevée à titre posthume au rang de sous-lieutenant et l’élève officier Erez Orbach (20 ans) originaire d’Alon Shvut, élevé à titre posthume au rang de sous-lieutenant.

Dix-sept personnes ont été blessées dans l’attaque, commise par un terroriste de Jérusalem Est.

Yael Yekutiel a été décrite sur la Deuxième chaîne par une amie d’enfance comme une personne « pleine de lumière et de joie de vivre ; c’est difficile de décrire une personne comme ça. »

Le lieutenant Yael Yekutiel, tuée par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : via le porte-parole de l'armée israélienne)

Le lieutenant Yael Yekutiel, tuée par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : via le porte-parole de l’armée israélienne)

« Elle aimait la vie, elle aimait tout le monde et tout le monde l’aimait », a déclaré une tante depuis la maison familiale de Givatayim, où se rassemblaient proches et amis pour consoler la famille, dont les membres « n’ont toujours pas réalisé ce qu’il se passait », a-t-elle déclaré.

Liam Gur, un autre ami de Yael, a raconté qu’ils s’étaient envoyés des textos dimanche matin, avant que l’attaque terroriste ne la tue. Il a décrit son amie comme « l’une des personnes les plus extraordinaires que j’ai rencontrées dans ma vie. »

« Elle était là pour tout, et savait toujours quoi dire au bon moment. Elle était intelligente et maligne, et avait une incroyable intelligence émotionnelle », a déclaré Gur.

Yael sera enterrée lundi à 15h00 au cimetière militaire de Kiryat Shaul. Elle laisse derrière elle ses parents, son frère et sa sœur.

Le cadet Shir Hajaj, tuée par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : via le porte-parole de l'armée israélienne)

Le cadet Shir Hajaj, tuée par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : via le porte-parole de l’armée israélienne)

Shir Hajaj était l’aînée des quatre filles de sa famille, et était une très bonne élève, « la meilleure de sa classe ».

Sa mère, Meirav, a déclaré que quand la famille a appris l’attaque, elle avait pensé que des touristes avaient été visés. Elle a raconté avoir commencé à appeler les hôpitaux pour retrouver sa fille peu après avoir réalisé qu’elle aurait pu être sur place.

Elle l’a décrite comme une « fleur, un couronne de joyaux », une jeune fille qui inspirait de « grands espoirs ».

Son père a adressé, par l’intermédiaire de Ynet, un message au chef d’Etat-major Gadi Eizenkot, lui disant que « ce sont nos enfants, nous les envoyons à l’armée en sachant qu’ils pourraient ne jamais revenir. Est-ce que j’ai un jour pensé que cela m’arriverait à moi ? Jamais. »

Shir sera enterrée à 14h00 lundi, au cimetière militaire du mont Herzl.

Un membre de la famille Tzur a déclaré que Shira, 20 ans, était « pleine de vie, elle aimait donner aux autres et participer. Nous nous souviendrons toujours de son sourire, et de sa façon de regarder devant elle pour faire face au prochain défi. La chanson de Shira ne s’arrêtera jamais. »

Le cadet Shira Tzur, tuée par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : via le porte-parole de l'armée israélienne)

Le cadet Shira Tzur, tuée par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : via le porte-parole de l’armée israélienne)

Shira avait commencé son service militaire dans l’armée de l’air avant d’être transférée.

Mandi Rabinowitz, le proviseur du lycée de Shira, a déclaré que son père lui avait dit qu’il avait eu le sentiment que sa fille était blessée, voire pire, dans l’attaque.

Shira sera enterrée lundi à 14h00 au cimetière militaire de Haïfa.

Le cadet Erez Orbach, tué par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : via le porte-parole de l'armée israélienne)

Le cadet Erez Orbach, tué par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : via le porte-parole de l’armée israélienne)

Erez Orbach, 20 ans, était l’aîné des six enfants d’Uri et Keren Orbach.

Il a étudié à la yeshiva Neve Shmuel d’Efrat, puis a continué ses études à la yeshiva Maalot.

« Il avait toujours le sourire, et était toujours prêt à aider et à se porter volontaire pour une bonne cause », a déclaré sa communauté dans un communiqué.

Bien qu’exempté du service militaire, il s’était battu pour pouvoir être volontaire, et était cadet de l’école de formation des officiers.

Les funérailles d’Erez auront lieu lundi à 11h00, au cimetière militaire de Kfar Etzion.

Seize autres personnes ont été blessées, dont deux grièvement, dans l’attaque de dimanche. Un groupe de soldats descendait d’un bus sur la promenade d’Armon Hanatziv, un lieu touristique populaire du sud de Jérusalem, quand Fadi al-Qumbar a dirigé son camion contre eux.

Le chauffeur a accéléré au moment où il a touché le groupe. Après avoir renversé les soldats, il a fait marche arrière et a commencé à leur rouler dessus une seconde fois.

Le terroriste a été abattu par des soldats et un guide touristique civil, a déclaré la police.