Le retour de la série « The Crown » sur la vie de la reine d’Angleterre, un « Stranger Things » à la sauce allemande, une nouvelle série judiciaire française sur France 2 : quelques points forts de la Quinzaine des séries.

Fauda

La série israélienne multirécompensée « Fauda » sera diffusée pour la première fois en France sur Ciné+, une première fois en intégrale samedi 25 au soir, puis chaque mercredi à partir du 6 décembre.

Achetée par Netflix fin 2016 pour l’international, « Fauda » (chaos en arabe) met brutalement en scène le conflit israélo-palestinien: la lutte à mort entre une unité d’agents israéliens infiltrés et un chef militaire du Hamas en fuite.

Les douze épisodes de 45 minutes de la première saison ont fait le tour de nombreux festivals internationaux et ont été salués par l’auteur américain Stephen King. Son succès tient notamment à son réalisme, la série étant coécrite par le journaliste spécialiste de ce conflit Avi Issacharoff et l’acteur Lior Raz, ancien membre d’une unité infiltrée.

Une deuxième saison est en préparation.

Reine malmenée

« The Crown », la série événement de Netflix qui retrace la vie de la reine d’Angleterre, au rythme d’une décennie par saison, revient le 8 décembre sur la plateforme américaine.

L’an dernier, pour ses débuts, « The Crown » avait été saluée par la critique pour ses images somptueuses, et la série et son actrice principale, Claire Foy, avaient décroché de multiples récompenses.

Dans cette saison 2, qui commence à la fin des années 50, Elizabeth II doit affronter de nouveaux tourments politiques et familiaux et se sent toujours plus isolée tant face à ses déboires conjugaux qu’aux crises politiques qui secouent le Royaume-Uni.

« Stranger Things » à l’allemande

Netflix lancera le 1er décembre « Dark », sa toute première série produite en Allemagne, le géant américain poursuivant sa stratégie de développement de contenus dans les pays où il est implanté.

Il s’agit d’un thriller surnaturel dans une petite ville, entourée de forêts, où la vie de quatre familles est bouleversée par des disparitions d’enfants et où le passé vient hanter le présent.

L’atmosphère inquiétante, les personnages et les décors rappellent « Stranger Things », autre série Netflix, mais « Dark » s’annonce beaucoup plus effrayante et destinée à un public plus adulte. La plateforme américaine la déconseille d’ailleurs aux moins de 16 ans.

Une saison 2 pour Guyane

Canal+ tourne la deuxième saison de « Guyane » jusqu’à la fin avril. Les huit nouveaux épisodes de 52 minutes devraient être disponibles fin 2018. La première saison de cette série d’aventures filmée dans le milieu des chercheurs d’or au cœur de la forêt amazonienne avait remporté un vif succès: 2,8 millions de téléchargements pendant les quatre semaines suivant la mise en ligne, selon le producteur Pierre-Olivier Pradinaud interrogé par France-Guyane.

Après des premiers épisodes réalisés par le cinéaste Kim Chapiron (« Sheitan », « La crème de la Crème »), la saison 2 a été confiée à des spécialistes des séries: Jérôme Cornuau (« Maison Close ») et Julien Despaux (« Zone Blanche ») aux côtés du réalisateur Olivier Panchot (« De Guerre Lasse »).

On va s’aimer

« On va s’aimer un peu, beaucoup… » France 2 lance sa nouvelle série mercredi 29 en prime. Aux manettes de cette série judiciaire, le duo Emmanuelle Rey-Magnan et Pascal Fontanille, auteurs du succès de TF1 « Clem ».

Les huit premiers épisodes de 52 minutes suivent les péripéties de trois avocates spécialisées dans le droit de la famille, dont une mère et sa fille. Dans cette série tournée à Lyon, on retrouve Ophélia Kolb (« Dix pour cent »), Catherine Marchal (« Flics », « Section zéro ») et Charlotte des Georges (« Pep’s »).

Identité sexuelle

La websérie « Les engagés » qui se présente comme la première série LGBT financée par la télévision française, sera diffusée en France, Belgique et Suisse par TV5 Monde à partir du 27 novembre. Les 10 épisodes de dix minutes ont d’abord été diffusés en ligne sur la plateforme de France Télévisions Studio 4, cumulant plus de 500.000 vues.

On y suit la quête d’identité intime, politique et sexuelle d’un jeune homme de 22 ans qui s’enfuit de chez lui pour rejoindre le seul homosexuel qu’il connaisse, un militant pour les droits LGBT.

Une deuxième saison est en développement.