Une solution à une grève au ministère des Affaires étrangères qui affecte les ambassades israéliennes à travers le monde pourrait être à portée de main alors que les deux camps sont parvenus à un accord dans la nuit de mercredi, selon le ministère des Finances.

Le ministère affirme que le directeur du département des salaires au Trésor, Kobi Amsalem, a rencontré le président de la division syndicale de la Histadrout, Avi Nissenkorn, pour discuter des demandes des diplomates d’être mieux payés.

L’ancien président du tribunal des prud’hommes Stephen Adler, qui arbitre le conflit, a présidé la rencontre.

Les deux camps sont parvenus à un accord pour mettre fin à la grève et doivent se revoir jeudi pour élaborer un protocole d’accord.

Un porte-parole des grévistes a confié au Times of Israel qu’il existait des accords sur des sujets clefs et que les camps se réuniraient à nouveau jeudi.

« S’ils parviennent à un accord, ils arrêteront la grève aujourd’hui », a déclaré Shani Goldstein.

Toutefois, jeudi matin, les salariés du ministère des Affaires étrangères restaient inflexibles dans leur lutte pour des salaires plus élevés et de meilleures conditions, rappelant l’importance de la diplomatie pour la sécurité d’Israël.