Fin de la grève des enseignants après un accord entre l’état et le syndicat
Rechercher

Fin de la grève des enseignants après un accord entre l’état et le syndicat

Des semaines de fermetures d'établissement et de boycott des examens vont s'achever grâce à un nouvel accord sur les salaires mis en place jusqu'en 2022

lmage d'illustration d'une salle de classe vide (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
lmage d'illustration d'une salle de classe vide (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Les enseignants des lycées ont mis un terme à des semaines de grève mardi dans la matinée après que le dirigeant du syndicat des professeurs et le ministre des Finances ont trouvé un nouvel accord sur les salaires.

Le ministre des Finances Moshe Kahlon a rencontré dans la soirée de lundi Ran Erez, le leader syndical. Les deux hommes ont finalisé un accord qui restera en place jusqu’en 2022.

Cet accord met un terme à des semaines de grève qui ont touché les lycées, qui ont fermé dans différentes villes et municipalités de tout le pays tandis que les professeurs refusaient de faire passer des examens. Une grève qui était prévue mardi dans plus de 180 établissements scolaires a également été annulée.

Ran Erez (Crédit : capture d’écran YouTube)

Le syndicat des enseignants, qui représente les enseignants de lycée, souhaitait voir une augmentation de salaire pour les nouveaux enseignants, qui atteindrait 8 000 shekels mensuels brut, contre 6 400 shekels actuellement, avec une hausse comparable pour les professeurs ayant jusqu’à sept ans d’expérience.

De plus, une augmentation de 600 shekels était également réclamée pour les enseignants ayant plus de sept ans d’expérience.

« Nous avions promis et maintenant, nous avons tenu notre promesse », a indiqué le ministre de l’Education Naftali Bennett.

« Le salaire de départ d’un enseignant en Israël sera fixé à 8 000 shekels ».

Naftali Bennett, président du parti HaBayit HaYehudi, pendant la réunion de son groupe parlementaire à la Knesset, le 24 juillet 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Selon les termes de ce nouvel accord, leurs salaires augmenteront de 2 % supplémentaires au cours des sept premières années. De plus, l’es professeurs vétérans recevront une hausse de 480 qui sera graduellement introduite sur quatre ans.

Ce processus de quatre ans avait été l’une des conditions refusée par le syndicat, ce qui avait mené à la rupture des négociations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...