La Justice suédoise a annoncé jeudi l’ouverture d’une enquête sur l’arraisonnement par Israël, en 2010 et 2012, de bateaux qui bravaient le blocus de Gaza avec des Suédois à bord.

Un procureur « a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire sur les circonstances de l’arraisonnement par des soldats israéliens de navires à destination de Gaza en mai 2010 et octobre 2012. À bord se trouvaient à chaque fois 11 ressortissants suédois », a indiqué le parquet dans un communiqué.

Dans le premier cas, des commandos israéliens avaient lancé l’assaut dans les eaux internationales contre une flottille de six navires qui apportaient une aide humanitaire, et neuf Turcs avaient péri à bord du Mavi Marmara.

Dans le second cas, la marine israélienne avait mis fin, toujours dans les eaux internationales en Méditerranée, au voyage de l’Estelle, une goélette de pavillon finlandais.

La Justice suédoise a précisé enquêter sur des faits de violences volontaires aggravées, vol aggravés et des infractions au droit international, en l’occurrence la convention de Genève qui protège les civils lors des conflits armés. En revanche, elle n’a pas retenu les faits de piraterie et de séquestration pour lesquels les 22 Suédois concernés avaient porté plainte.

« Aucun individu n’a pour le moment été identifié comme pouvant être soupçonné », a précisé le parquet.