Le festival du cinéma israélien à Paris fête cette année son 16e anniversaire.

Cet événement fondé par Charles Zrihen et organisé par l’association Kolnoah aura lieu au cinéma les 7 Parnassiens du 29 mars au 5 avril prochain. Le festival est co-organisé avec les services culturels de l’Ambassade d’Israël en France.

Les parrains seront cette année Steve Suissa et Francis Huster. Ces deux artistes engagés signent leur cinquième collaboration théâtrale. Leur duo comédien/metteur en scène brille actuellement sur les planches de France avec « Amok » de Stefan Zweig.

Ils organiseront en juin en Israël le premier festival du théâtre francophone.

En marge, le festival accueillera une exposition de Street Art et une soirée autour du restaurant Miznon qui rencontre un vrai succès à Paris comme les deux autres restaurants portant le même nom à Tel Aviv.

Affiche Festival du Cinéma Israélien de Paris (Crédit : Autorisation)

Affiche Festival du Cinéma Israélien de Paris (Crédit : Autorisation)

La programmation du Festival du cinéma israélien est variée. Longs-métrages, courts-métrages, documentaires sont réunis pour faire connaître le patrimoine culturel israélien, tous genres et toutes sensibilités confondus.

Parmi les films, les spectateurs français pourront visionner Afterthought, Atomic Falafel, Baba Joon, Barash ou bien Weeding Doll.

Dans les documentaires, la programmation du Festival propose Le Dieu absent, Emmanuel Levinas et l’humanisme de l’autre, Tel Aviv, l’illusion d’une ville, This is my land ou bien encore Tel Aviv Live.

En décembre dernier, le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC) a décidé de ne plus « accompagner financièrement » le festival du cinéma israélien justifiant cette décision par les « fortes contraintes budgétaires » de l’organisation. Cela faisait maintenant 15 ans que le CNC soutenait financièrement le festival à hauteur de plusieurs milliers d’euros.

Cette décision a été prise a priori bien avant que le Festival du cinéma israélien ait présenté le programme de ses festivités 2016 et ait fait parvenir sa volonté de moderniser le festival.