« Vous avez souffert, à présent c’est notre tour », a dit le pape François au président du Congrès juif mondial (WJC), Ronald Lauder, dans une allusion aux persécutions des chrétiens d’Irak, a rapporté Lauder jeudi à la presse à Rome.

« Ce sont d’abord les juifs qui ont souffert des attaques sauvages commises à leur encontre [par les nazis, ndlr], et le monde est resté silencieux », a rappelé Lauder, qui a été reçu mercredi soir par le pape au Vatican.

« Aujourd’hui, ce sont les chrétiens qui sont anéantis et les réactions sont peu nombreuses : pourquoi personne ne réagit ? », s’est-il interrogé en condamnant, comme le pape, les attaques contre des chrétiens au Moyen-Orient.

Il faut « que cela cesse, car c’est immoral », a-t-il insisté, en rappelant qu’il avait dénoncé en août dans une tribune du New York Times le silence face à ces persécutions et la solidarité de la communauté juive avec ses « frères chrétiens ».

Evoquant une nouvelle fois l’idée que le monde est engagé dans « une troisième guerre mondiale » du fait des extrémismes religieux, le pape a affirmé que juifs et chrétiens devaient prier ensemble pour la paix, a également rapporté Lauder.