Pour le cinquantième anniversaire de la déclaration Nostra Aetate, un congrès s’est organisé au Vatican à l’occasion duquel le pape François a rappelé les affinités particulières qui lient les chrétiens à la communauté juive.

Le 28 octobre 1965, le pape Paul VI promulgue la Nostra Aetate du Concile Vatican II. Il s’agit d’une déclaration sur les relations que doit entretenir l’Église avec les autres religions. Cette déclaration met en place un nouveau dialogue. 

Le 30 juin dernier, le pape François a ainsi reçu au Vatican l’Amitié Judéo-Chrétienne Internationale. 

Le pape François a affirmé que « tous les chrétiens ont des racines juives » et que la déclaration Nostra Aetate constitue un « non irrévocable à l’antisémitisme. » rapporte La Vie.

Le Préambule de la déclaration Nostra Aetate explique que « tous les hommes forment, en effet une seule communauté ; ils ont une seule origine, puisque Dieu a fait habiter tout le genre humain sur toute la face de la terre » 

Dans sa partie concernant la religion juive, la déclaration rappelle les liens étroits entre les deux peuples.

Ainsi le peuple du Nouveau Testament se trouve relié à la lignée d’Abraham : « tous les fidèles du Christ, fils d’Abraham selon la foi, sont inclus dans la vocation de ce patriarche, et le salut de l’Église est mystérieusement préfiguré dans la sortie du peuple élu hors de la terre de servitude.»

Le Pape François a reconnu l’importance capitale de ce texte fondateur dans l’établissement d’une compréhension entre les deux religions.