L’aviation israélienne a frappé un « site d’activité terroriste » et trois installations de stockage d’armes et de fabrication dans le nord de la bande de Gaza tôt lundi matin, selon un communiqué publié par le bureau du porte-parole de l’armée israélienne.

Un site dans le sud de la bande de Gaza a également été frappé.

L’armée israélienne a déclaré que les frappes étaient une réponse à une attaque à la roquette venant de Gaza dimanche soir.

Dimanche, les forces israéliennes ont positionné une batterie anti-missile « Dôme de fer » en dehors de la ville côtière d’Ashdod, en réponse à une escalade des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza tout le week-end.

Puis, les avions israéliens ont pilonné plusieurs sites dans la bande de Gaza dimanche, en représailles à des tirs de roquettes plus tôt dans la journée.

Ashdod, une ville de quelque 200 000 habitants, se trouve à quelques kilomètres de la bande de Gaza et a été la cible de roquettes dans le passé.

Samedi, plusieurs roquettes ont été tirées vers Ashkelon. Elles ont atterri dans des champs, ne causant ni victimes ni dommages.

Jeudi, une roquette tirée de Gaza a endommagé une route dans la région d’Eshkol.

Dimanche également, dans le cadre des procédures de sécurité accrues mises en place par Israël, en réponse à l’enlèvement jeudi de trois adolescents, les passages entre Gaza et Israël ont été fermés indéfiniment.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.