L’armée de l’air israélienne a frappé cinq cibles dans la bande de Gaza jeudi soir, alors que trois roquettes ont été tirées vers Israël depuis l’enclave palestinienne, en début de soirée.

L’armée a confirmé avoir attaqué et atteint quatre cibles dans le nord de Gaza ainsi qu’une au centre du territoire.

Des responsables palestiniens ont affirmé que plusieurs avant-postes du Hamas avaient été touchés, selon la radio israélienne. Il n’a pas été fait mention de victimes.

Les frappes sont des représailles à des tirs de roquettes sur la région de Sderot en début de soirée. Trois roquettes ont été tirées, mais elles ont atterri dans des zones ouvertes sans faire de blessés ou de dégâts matériels. Les sirènes d’alerte ont toutefois retenti.

Un calme relatif s’est installé au cours des trois dernières semaines à la frontière avec Gaza, après un court embrasement le mois dernier.

Le 12 mars, plus de 60 roquettes ont touché Israël. Des avions de guerre israéliens ont pilonné Gaza dans la foulée, ce qui a constitué les violences les plus importantes depuis le conflit de 8 jours entre Israël et le Hamas en novembre 2012.