Un groupe non identifié d’hommes armés a tiré plusieurs balles mercredi soir sur le complexe de la Croix-Rouge à Hébron, en Cisjordanie, a annoncé jeudi une porte-parole de l’association humanitaire internationale.

« Vers 23h00 hier soir, plusieurs balles ont été tirées sur nos locaux dans la ville de Hébron. Aucun employé n’était présent à ce moment, en raison de l’heure tardive », a déclaré au Times of Israël la porte-parole, Rima Kamal.

Les balles tirées par les hommes armés ont pénétré le complexe et brisé la fenêtre d’un véhicule de la Croix-Rouge garé à l’extérieur.

« C’est déplorable », a déclaré Kamal.

Kamal a ajouté qu’il n’y avait pas du suspect, ni de motif connu, et que l’association travaillait avec la police locale pour arrêter les hommes armés.

Des images de la scène ont circulé sur les réseaux sociaux palestiniens.

« C’est vraiment déstabilisant pour toute l’équipe. Nous sommes ici depuis 50 ans. Nous avons plusieurs programmes dans le pays. Des incidents comme celui-ci nous empêchent vraiment de mener les programmes que nous avons », a-t-elle ajouté.

Quatorze employés travaillent dans les locaux de la Croix-Rouge à Hébron, et 358 pour l’organisation en Israël et dans les territoires palestiniens.

L’attaque a eu lieu alors que la Croix-Rouge est préoccupée par une grève de la faim de quelques 1 500 détenus palestiniens dans des prisons israéliennes. Ils demandent plus de droit.

L’une des demandes est que la Croix-Rouge revienne à sa politique de facilitation de deux visites familiales par prisonnier et par mois.

Jeudi marque le quatrième jour de la grève de la faim.

La Croix-Rouge a réduit ses visites coordonnées dans les prisons israéliennes à une visite mensuelle en mai dernier.

Selon Kamal, cette décision a été prise pour réduire les coûts car il n’y avait pas assez de membres des familles qui se présentaient pour la seconde visite mensuelle.