Un adepte des théories de la suprématie de la race blanche, connu aussi pour son antisémitisme, a été inculpé mardi pour le meurtre de trois personnes, commis dimanche dans un centre communautaire et une maison de retraite juifs du Kansas, dans le centre des Etats-Unis.

Frazier Glenn Miller, alias Cross, 73 ans, a été inculpé pour les meurtres d’un médecin de 69 ans et de son petit-fils, près du centre communautaire, et pour celui d’une femme de 53 ans, qui rendait visite à sa mère dans une maison de retraite à proximité. Aucune des victimes n’était juive.

Il encourt la peine de mort.

En fauteuil roulant, vêtu d’une tenue noire à manches courtes, Cross a comparu pour la première fois mardi devant le tribunal par vidéo depuis la prison du comté où il est détenu.

Bras croisés, serrant dans une main les charges contre lui, il a accepté un avocat commis d’office, affirmant n’avoir pas les moyens de se payer un avocat.

Le juge Dan Vokins lui a signifié ses charges et fixé une nouvelle audience au 24 avril.

Au niveau fédéral, cet ancien Béret vert de l’armée américaine devrait également être poursuivi pour crime de haine. La loi fédérale américaine prévoit la perpétuité pour les auteurs de crimes haineux, c’est-à-dire motivée par la haine de la religion ou de l’origine des victimes.

Frazier Glenn Miller, alias Cross, arrêté dimanche peu après les faits commis à la veille de la Pâque juive, est un ancien responsable du Ku Klux Klan, selon une organisation qui traque les groupes entretenant la haine raciale, le Southern Poverty Law Center (SPLC).

Membre d’un forum internet néonazi sur lequel il avait publié plus de
12 000 messages, il était aussi connu depuis les années 1980 pour ses prises de position antisémites, a précisé cette organisation.

Selon les autorités, le suspect a ouvert le feu vers 13H00 à l’arrière du Centre communautaire juif de l’agglomération de Kansas City, tuant un adolescent de 14 ans et son grand-père âgé de 69 ans.

Quelque 75 personnes, dont de nombreux enfants qui auditionnaient pour un concours télévisé de chant, se trouvaient alors dans le centre communautaire, qui est équipé d’un théâtre.

L’homme s’est ensuite rendu en voiture dans une maison de retraite avoisinante nommée Village Shalom, où il a fait une troisième victime.