Le président du parti travailliste, Avi Gabbay, a reproché aux politiciens du Likud d’avoir condamné la décision du président Reuven Rivlin de ne pas avoir gracié le soldat israélien Elor Azaria, qui purge une peine pour un homicide involontaire.

« Les politiciens ne sont pas censés s’occuper des grâces, c’est le travail du système juridique, pas du système politique », explique Gabbay au début de la réunion hebdomadaire de l’Union sioniste.

« Nous entendons les attaques embarrassantes des politiciens au Likud [contre le président] et le Premier ministre est silencieux parce que c’est la culture politique qu’il instille ».

S’exprimant juste avant Gabbay, le président de la faction de l’Union Sioniste à la Knesset, Yoel Hasson, a remercié Rivlin pour sa « décision courageuse » de commuer la peine de Yonatan Heilo, qui purgeait une peine pour avoir tué son violeur.