Zehava Galon, la présidente du Meretz qui a démissionné jeudi de la Knesset, a annoncé samedi qu’elle quitterait également la vie politique si sa tentative de mettre en place des primaires ouvertes au sein de son parti venait à échouer.

« Si je n’arrive pas à ouvrir les rangs du Meretz, je me retirerai de la vie politique », a-t-elle dit à la Dixième chaîne.

« J’aime la Knesset et c’est important pour moi, mais la gauche israélienne et le Meretz sont plus importants pour moi », a-t-elle ajouté.

Jeudi, Galon avait officiellement démissionné de la Knesset, et remis sa lettre de démission au président du Parlement, Yuli Edelstein.

Elle a dit à Edelstein qu’elle voulait consacrer les prochains mois à son travail de présidente du Meretz, « afin de changer le processus électoral et de mettre en place des élections primaires ouvertes », a-t-elle indiqué dans un communiqué.