L’armée israélienne ne tolérera aucun crimes nationaliste commis par des colons israéliens en Cisjordanie, a déclaré le chef d’état-major Benny Gantz lundi, faisant référence à l’assaut d’un poste de l’armée israélienne et à la destruction de certains de ses matériels dans l’implantation de Yitzhar.

Ces crimes constituent une menace à la sécurité nationale d’Israël, a-t-il dit.

Dans une interview donnée à la radio militaire, Gantz a déclaré que de n’avoir pas réagi avec force engendrait pour l’avenir une activité terroriste menée par des colons extrémistes de Cisjordanie.

« Les crimes nationalistes vont se transformer en terrorisme, et ce serait une grave menace pour l’Etat d’Israël », a déclaré Gantz.

« Nous allons continuer à assurer la sécurité et [à faire appliquer] la loi », a-t-il déclaré, avant d’ajouter que l’activité illégale n’est pas représentative de la communauté des colons en général.

« L’extrémisme dangereux et inadmissible est très néfaste, mais ne représente pas la majorité des colons en Cisjordanie, » a-t-il dit.

Gantz a exprimé son admiration pour les soldats de l’armée israélienne qui opèrent dans la région de Yitzhar, et a dit être blessé du traitement injuste dont ils faisaient l’objet alors qu’ils protègent les résidents des implantations.

« Il est important pour la société de chérir les soldats, ces gens font tous les efforts pour assurer la sécurité [d’Israël]. »

Les commentaires de Gantz sont intervenus après une série de violents affrontements la semaine dernière entre les résidents de Yitzhar et les forces de sécurité.