Deux Palestiniens condamnés à mort à Gaza pour « collaboration » avec Israël ont été exécutés mercredi, a annoncé le ministère de l’Intérieur du gouvernement du Hamas, qui contrôle le territoire.

« Deux collaborateurs de l’occupation israélienne condamnés à la peine capitale pour avoir fourni des informations qui ont conduit au martyre de deux citoyens ont été exécutés », a précisé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Le porte-parole du ministère a précisé à l’AFP que les condamnés, identifiés par leurs initiales, ZR, 40 ans, arrêté en avril 2011, et AK, 33 ans, arrêté en 2009, avaient été exécutés respectivement par balles et par pendaison.

En octobre 2013, les autorités du Hamas avaient exécuté un homme condamné à mort pour meurtre.

L’Union européenne a dénoncé dans un communiqué mercredi la peine capitale prononcée le 29 avril par un tribunal de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, contre un homme reconnu coupable de meurtre.

Le mouvement islamiste, au pouvoir à Gaza depuis juin 2007, a procédé à ses premières exécutions en avril 2010 avec la pendaison de deux hommes condamnés à mort pour collaboration avec Israël.

En vertu de la loi palestinienne, les collaborateurs, les meurtriers et les trafiquants de drogue sont passibles de la peine capitale.

Toute exécution doit être approuvée par le président palestinien Mahmoud Abbas, mais le Hamas ne reconnaît pas la légitimité de M. Abbas, dont le mandat a expiré en 2009.

Selon le Centre palestinien pour les droits de l’Homme (PCHR), avant les exécutions de mercredi, 17 condamnations à mort avaient été appliquées à Gaza sur les 68 prononcées par les autorités du Hamas.