Le cessez-le-feu à Gaza entre jeudi dans son troisième et dernier jour, Israël acceptant une prolongation sans conditions de cette pause des combats, mais le Hamas a affirmé qu’aucun accord n’avait été conclu lors des négociations menées au Caire pour parvenir à une trêve durable.

« Israël ne voit aucun problème à ce que le cessez-le-feu soit prolongé sans conditions », a dit un responsable à l’AFP sous couvert de l’anonymat, traduisant apparemment la volonté israélienne de dicter les termes de la négociation.

Interrogé sur la durée de cette prolongation, il a précisé qu’elle pouvait être illimitée.

« Il n’y a pas d’accord pour prolonger le cessez-le-feu », a cependant tranché mercredi soir Moussa Abou Marzouk, le chef adjoint du Hamas, qui participe aux pourparlers indirects avec Israël au Caire.