Un tribunal du Hamas dans la bande de Gaza a condamné jeudi à mort deux Palestiniens accusés d’espionnage au profit d’Israël, un type de sentence qui suscite la réprobation à l’étranger, selon un communiqué du mouvement terroriste au pouvoir dans l’enclave palestinienne.

Le ministère de l’Intérieur du Hamas a indiqué que deux Palestiniens, nés en 1985 et en 1964, ont été condamnés à la peine capitale pour avoir « espionné au profit de l’occupation » et qu’un troisième a écopé d’une peine de travaux forcés à perpétuité.

L’identité des trois hommes n’a pas été divulguée.

Le Hamas a mené trois guerres contre Israël depuis cette date qu’il a pris le contrôle de la bande de Gaza en 2007.

En mai, trois Palestiniens accusés d’avoir collaboré avec Israël dans l’assassinat d’un haut responsable du Hamas à Gaza avaient été exécutés à l’issue d’un bref procès tenu rapidement après leur arrestation, ce qui avait suscité des condamnations internationales.

En avril, le Hamas avait fait pendre trois Palestiniens également reconnus coupables d’espionnage au profit d’Israël.

Selon le Centre Palestinien des droits de l’Homme, l’ONG qui fait autorité sur la question de la peine de mort dans les Territoires palestiniens, le Hamas a, depuis sa prise du pouvoir à Gaza, procédé à 25 exécutions et condamné 113 personnes à la peine capitale.