Un combattant du Hamas a été tué à la suite de l’effondrement d’un tunnel dans la bande de Gaza, portant à trois le nombre de morts dans ce genre d’accident en cinq jours, a annoncé mardi le mouvement terroriste palestinien.

Dans un communiqué, le Hamas a salué la mémoire de « Hani Shalouf de Rafah [ville du sud de la bande de Gaza] mort durant son travail dans un tunnel de la résistance. »

Cette expression est employée pour les galeries d’attaques contre Israël, à la différence de celles servant à la contrebande en provenance d’Egypte.

Le communiqué n’a pas donné d’autres détails.

Des hommes armés du Hamas habillés comme des soldats israéliens ciblent les forces israéliennes après avoir émergé d'un tunnel près du kibboutz Nir Am, le 21 juillet 2014. (Crédit : capture d'écran armée israélienne)

Des hommes armés du Hamas habillés comme des soldats israéliens ciblent les forces israéliennes après avoir émergé d’un tunnel près du kibboutz Nir Am, le 21 juillet 2014. (Crédit : capture d’écran armée israélienne)

Le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis une décennie, dit continuer à construire des tunnels, qui avaient été un élément important de la stratégie des groupes terroristes palestiniens lors de la guerre de 2014 contre Israël.

Ces tunnels leur avaient permis de mener des incursions en territoire israélien en passant sous la barrière de sécurité qui ferme les frontières entre Gaza et Israël.

D’autres tunnels sont utilisés à des fins de contrebande avec l’Egypte.

Au moins 27 Palestiniens ont été tués dans l’effondrement de tunnels au cours des derniers mois.