Un groupe djihadiste récemment apparu dans la bande de Gaza a revendiqué vendredi des tirs de mortier contre une base de la branche armée du mouvement terroriste du Hamas au pouvoir dans le territoire.

Des témoins ont confirmé à l’AFP avoir entendu des explosions dans le secteur en question près de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.

Si ces explosions sont bien le fait de ce groupe, Les Partisans de l’Etat islamique à Jérusalem, il s’agit d’une attaque exceptionnelle de la part des djihadistes contre les forces armées du Hamas et d’une évolution dans l’escalade des tensions internes observée dans la bande de Gaza depuis la guerre de juillet-août 2014 contre Israël.

« Dieu a permis à vos frères des Partisans de l’Etat islamique à Jérusalem de viser la base al-Qadessiya du gang des Qassam (Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, ndlr), à l’ouest de Khan Younès ce vendredi matin avec deux obus de mortier de 82 mm », dit le groupe dans un communiqué publié sur internet.

Un attentat à la bombe avait visé lundi le siège de la sécurité du Hamas à Gaza, après que ce même groupe eut fixé un ultimatum au mouvement palestinien pour libérer des salafistes récemment arrêtés.