L’Union nationale de la Grande-Bretagne des étudiants a voté à adopter une politique de Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre Israël, a rapporté lundi, le Jewish Chronicle.

Sous la nouvelle politique, les syndicats d’étudiants à travers le Royaume-Uni peuvent « imposer des sanctions sur Israël et des campagnes de soutien pour boycotter les produits israéliens sur leurs campus universitaires. »

L’Union des étudiants juifs a condamné la décision, avec un porte-parole estimant que la politique « ne servira qu’à diviser les groupes d’étudiants, saper les relations interreligieuses et étouffer les voix progressistes pour la paix des deux côtés. »

Le porte-parole a ajouté que les étudiants juifs à travers le pays se sont sentis intimidés et harcelés par « l’atmosphère hostile, » qui a été créée après que l’organisation d’étudiant britannique a pris sa décision.

« Le peuple juif a un droit inaliénable à l’autodétermination, et sur ​​ce principe, UJS ne fera pas de compromis », a ajouté le porte-parole.