Le Parti Travailliste britannique a sanctionné un activiste pour avoir fait une remarque antisémite avant de réinclure un membre accusé de révisionnisme sur l’Holocauste.

L’activiste du parti Travailliste Nasreen Khan n’aura pas le droit de représenter le parti Travailliste à l’élection municipale à cause d’une publication sur Facebook concernant les Juifs dans laquelle elle avait déclaré que les enseignants « nous lavent le cerveau et ceux de nos enfants pour penser qu’Hitler était un mauvais gars », selon Jewish News. Khan a déclaré avoir regretté le message dans lequel on pouvait également lire, « Qu’ont fait les Juifs de bon dans ce monde ? »

Dans le même temps, le philosophe Moshe Machover a été réinscrit après avoir écrit que le Nazisme et le Sionisme avaient un « accord de base ».

Ces incidents sont les derniers en date d’une saga de deux ans impliquant de l’antisémitisme dans le parti Travailliste sous Jeremy Corbyn, qui a été élu à la tête du parti en 2015 et qui cette année a conduit son mouvement d’opposition vers un exploit aux élections législatives malgré les accusations par des groupes juifs britanniques qu’il était responsable d’excuser et de tolérer la haine des Juifs.

Plus tôt ce mois, Corbyn, qui l’année dernière a dit avoir regretté d’avoir appelé en 2009 le Hezbollah et le Hamas ses « amis », a déclaré qu’il était « content » de voir Machover réinscrit, un Juif né en Israël et anti-sioniste qui en septembre a publié un article affirmant que les nazis avaient soutenu le sionisme avant qu’ils ne commencent à assassiner les Juifs en Europe et au Moyen-Orient.

Nasreen Khan (capture d’écran YouTube)

Machover a été brièvement suspendu du parti Travailliste à cause de cet article dans lequel il cite un document de Reinhard Heydrich, un architecte de l’Holocauste, proposant « une mention amicale du sionisme, indiquant une zone d’accord basique partagée avec le nazisme », comme Machover le décrit.

La Campagne Contre l’Antisémitisme a accusé Machover de révisionnisme de l’Holocauste pour l’article, dans lequel l’auteur citait un article de 1936 par Heydrich déclarant que le gouvernement nazi « se trouve en accord complet avec le grand mouvement spirituel à l’intérieur du Judaïsme qui s’appelle le sionisme ».

Plus tôt cette année, Ken Livingstone, un ancien maire de Londres, a été suspendu du parti Travailliste pour un an à cause de déclarations similaires.

David Hirsh, maître de conférence à Goldsmith, l’Université de Londres, a accusé Machover d’avoir transformé en « monstres les Juifs et Israël » de manière déloyale avec la citation d’Heydrich. Hirsh a déclaré qu’il s’agissait évidemment d’un passage diabolisant le sionisme dans « Mein Kampf », écrit par Adolf Hitler.

Ken Livingstone, ancien maire de Londres et haut fonctionnaire du Parti travailliste, le 30 mars 2017. (Capture d’écran: YouTube)

« Il ne devrait y avoir aucune place dans la politique démocratique du parti Travailliste » pour la représentation de l’histoire de Machover, a écrit Hirsch le mois dernier.

Corbyn a promis d’exclure les membres qui formuleraient des commentaires que le Parti Travailliste considère comme haineux, et a sanctionné des dizaines d’entre eux. Mais le Parti Travailliste n’a pas défini ce qu’il considère des propos haineux, ignorant ou acceptant une rhétorique considérée comme raciste et insultante par les principaux représentants de la communauté juive britannique.