Un homme a été inculpé samedi pour « violence aggravée par motif religieux » sur un député anti-israélien britannique, a annoncé la police.

George Galloway souffre de contusions après avoir été agressé par un homme de 39 ans vendredi soir dans le quartier de Notting Hill à Londres.

Le député d’extrême gauche de Bradford était en train de poser pour des photos lorsqu’un homme « a commencé à le boxer » tout en faisant référence à l’Holocauste, selon son porte-parole.

La police a arrêté l’agresseur peu après et l’a inculpé samedi. Il doit comparaître lundi devant un tribunal londonien.

George Galloway, qui a passé la nuit à l’hôpital, est un homme politique controversé, connu pour ses positions pro-palestiniennes et anti-israéliennes.

Unique député du Parti du respect (Respect Party), il avait été interrogé par la police début août pour avoir décrété une « zone sans Israël » dans sa circonscription de Bradford (nord).

Le Crown Prosecution Service devait décider si le législateur controversé aurait une amende pour ses commentaires.

Plus tôt ce mois-ci, Galloway a déclaré : « Nous ne voulons pas de produits israéliens ; nous ne voulons pas de services israéliens ; nous ne voulons pas d’universitaires israéliens à l’université ou au collège ».

« Nous ne voulons même pas de touristes israéliens à Bradford, même si aucun d’entre eux n’avaient pensé à s’y rendre. Nous rejetons cet Etat barbare, ​​sauvage et illégale qui s’appelle Israël – et vous devriez en faire autant ».

En février 2013, Galloway avait fait scandale en quittant un débat à l’université d’Oxford au motif que l’un des participants était israélien. « Je ne reconnais pas Israël et je ne débats pas avec des Israéliens », avait-il déclaré.