« On parle des répercussions mais on ne parle jamais des racines du problème, » a répondu Gilbert Montagné interrogé par Thierry Ardisson samedi soir dernier sur le conflit israelo-palestinien.

« On ne parle jamais de la roquette et les médias ne parlent que de la riposte militaire israélienne. On a riposté car il y a eu une attaque, » a-t-il ajouté avant d’ajouter avec véhémence : « le boycott d’Israël ! Qu’est-ce-que c’est que cette connerie. A ce moment-là, on n’a qu’à boycotter tous les Etats qui ne nous plaisent pas…Je suis partisan de deux Etats. Les médias ne parlent pas non plus de tous ces Arabes en Israël qui vivent très bien là-bas ».

« Je suis pour la paix, a conclu le chanteur. Je suis pour que ça s’arrange, le respect de tout le monde, des deux côtés ».

Mais Gilbert Montagné n’est semble-t-il pas à un combat politique près. Il a profité de son passage dans l’émission pour évoquer l’absence des handicapés dans le discours politique, qui représente pourtant « 10 % de la population ».