Google a supprimé certaines de ses suggestions de recherche, dont la phrase « are Jews evil » (les juifs sont-ils diaboliques), qui avait été générée automatiquement par son algorithme de recherche.

Lundi, la phrase n’était plus suggérée quand un utilisateur ne tapait que les mots « are Jews », a annoncé le Guardian.

Google a également supprimé d’autres suggestions offensantes concernant les femmes qui avaient été publiées dimanche dans un article du Guardian.

La phrase « are Muslims bad » (les musulmans sont-ils mauvais), également citée par le quotidien, apparaît toujours quand un utilisateur tape « are Muslims ».

« Nous avons pris des mesures en quelques heures après avoir été informé vendredi de ces résultats d’auto-complétion », a déclaré lundi un porte-parole de Google au Guardian.

« Nos résultats de recherche reflètent le contenu du web. Ceci signifie que parfois des descriptions déplaisantes de sujet sensible en ligne peuvent affecter les résultats de recherche pour une demande donnée. Ces résultats ne reflètent pas les propres opinions ou idées de Google. En tant qu’entreprise, nous accordons beaucoup de valeurs à la diversité des opinions, des idées et des cultures. »

Le porte-parole a déclaré que les prédictions d’auto-complétion étaient générées par un algorithme basé sur les recherches et les activités des utilisateurs.

« Les utilisateurs recherchent tant de choses différentes sur internet ; 15 % des recherches que nous voyons tous les jours sont nouvelles. En raison de cela, les termes proposés par l’auto-complétion peuvent être surprenants ou déplaisants. Nous faisons de notre mieux pour empêcher des termes offensants, pornographiques ou racistes, d’apparaître, mais nous reconnaissons que l’auto-complétion n’est pas une science exacte et que nous travaillons en permanence pour améliorer nos algorithmes », a déclaré le porte-parole.

Google avait pris des mesures similaires l’année dernière quand il avait supprimé des réponses antisémites à la recherche « Qui dirige Hollywood ? »