Pour l’important fonds de stimulation américain Maven Ventures, la technologie de conduite autonome est la technologie la plus transformative qui existe, peut-être juste après l’internet, et Israël a un grand rôle à jouer dans ce domaine.

« Les véhicules qui se conduisent totalement seuls vont avoir une grande portée sur les consommateurs », bien plus tôt que l’on ne l’attend, a déclaré au Times of Israël Jim Scheinman, associé gérant de Maven Ventures.

« Et en tant que l’un des leaders de cette nouvelle technologie, avec son grand talent technique et ses acteurs établis, je suis certain qu’Israël jouera un grand rôle dans cette importante industrie naissante. »

Il a cité Mobileye, une entreprise israélienne qui vient d’être rachetée pour 15 milliards de dollars par Intel, comme l’une des réussites qui ont déjà joué un rôle dans cette industrie. Grâce à des algorithmes et des images provenant d’une caméra placée dans la voiture, la société a développé une technologie d’assistance à la conduite qui peut améliorer la sécurité en identifiant les véhicules, les piétons, les animaux et les séparations entre les files, ainsi que les feux tricolores.

Scheinman a déclaré que la technologie de conduite autonome était un avantage pour la société. « Nous sauverons un million de vies par an, n’aurons jamais besoin de rester bloqués dans les embouteillages ou de chercher une place de parking. » Il a ajouté que la technologie réduirait aussi la pollution et améliorerait la productivité.

Mobileye fournit une technologie qui permet le développement des voitures autonomes. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Mobileye fournit une technologie qui permet le développement des voitures autonomes. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Maven Ventures est un fond de stimulation basé à Palo Alto, en Californie, qui se concentre sur les logiciels clients et les start-ups de transports. L’entreprise compte dans son portefeuille 20 sociétés actives et a déjà réalisé six sorties, la vente d’une compagnie dans laquelle elle avait investi. Scheinman a réussi cinq licornes, des entreprises évaluées à au moins un milliard de dollars, ces 20 dernières années, notamment en vendant Cruise à GM pour un milliard de dollars, et avec l’évaluation à un milliard de dollars de Zoom et de Tango.

L’industrie du fret et du camionnage, qui pèse 700 milliards de dollars, sera probablement la première à déployer des véhicules à conduite totalement autonome, peut-être même dès 2018, a écrit Scheinman le 24 février sur un blog, dans lequel il parle des investissements de Maven dans Embark, une start-up canadienne qui travaille sur un camion à conduite autonome. Otto, acheté par Uber en 2016, a organisé en octobre dernier le trajet historique d’un camion sans conducteur rempli de bière Budweiser sur une autoroute du Colorado.

Le financement des start-ups de ce secteur a atteint le milliard de dollars en 2016, et ce financement a atteint une « vitesse effrénée », selon la firme de données new-yorkaise CB Insights. Les constructeurs automobiles, dont GM, Toyota et Volkswagen, achètent des start-ups et prennent des parts dans ces technologies pour rester à la pointe de la recherche.

Jim Scheinman, de Maven Venture, à Tel Aviv en mars 2017. (Crédit : autorisation)

Jim Scheinman, de Maven Venture, à Tel Aviv en mars 2017. (Crédit : autorisation)

Scheinman était récemment en Israël, où il a parlé de la technologie des voitures autonomes à la conférence Axis Tel Aviv, et cherche également des start-ups où investir.

« Je recherche des start-ups à un stade précoce dans le logiciel client, a-t-il déclaré. Le social, la communication, la santé, la technologie financière, la réalité virtuelle et le sport électronique sont des domaines d’intérêts, ainsi que les start-ups de véhicules autonomes et se conduisant seuls. »

Maven Ventures a déjà investi dans des entreprises fondées par des Israéliens. Par exemple, Check, la start-up de Palo Alto qui a créé une application qui automatise le paiement des factures, vendue à Intuit en mai 2014, a été fondée par Guy Goldstein.

Tango, une entreprise de Palo Alto qui a créé une application de messagerie instantanée et d’appel a été fondée par Uri Raz. Santa Clara, de Pley, en Californie, a un fondateur israélien, Ranan Lachman, et permet aux utilisateurs de louer des jouets pour leurs enfants. Et Hello Heart, fabricant californien d’applications qui permettent de gérer sa santé, a été fondée par Maayan Cohen, Ziv Meltzer et Eran Keisar et compte une équipe technique à Tel Aviv.

« Nous sommes heureux d’investir dans des équipes israéliennes qui restent en Israël, nous n’avons simplement pas encore trouvé le bon investissement pour nous », a déclaré Scheinman.