Sur la base d’une analyse ADN, la police hollandaise a arrêté un Israélien qui aurait tué une Israélienne aux Pays-Bas il y a 26 ans.

Les enquêteurs ont rouvert l’affaire et identifié le suspect de l’assassinat de Miriam Sharan, poignardée à mort à La Haye en 1990.

Il s’agit de Daniel Amunah, qui a déjà été condamné pour des crimes liés à des affaires de stupéfiants.

Amunah, qui a à présent 52 ans, avait été brièvement considéré comme suspect après la mort de Sharon, mais avait été libéré par manque de preuve, a annoncé vendredi le site d’informations Ynet [lien en hébreu].

Amunah a à nouveau été arrêté en août 2016 pour la mort de Sharon, après la découverte de nouvelles preuves ADN quand il est entré sur le territoire hollandais, selon Ynet. L’article a révélé pour la première fois l’identité du suspect.

Selon « Een Vandaag », une émission télévisée de reportage hollandaise, les nouvelles preuves analysées par l’équipe nommée par la police hollandaise pour réexaminer l’affaire comprennent un mégot de cigarette et une veste en cuir noire.

Sharon avait quitté Israël en 1979 pour les Pays-Bas, où elle s’était installée et avait épousé un artiste local. Sharon, qui avait une trentaine d’années quand elle a été assassinée, avait eu deux enfants avec cet homme avant que le couple ne se sépare dans les années 1980. L’article de Ynet ne précise pas comment la police hollandaise perçoit la relation entre Sharon et Amunah, ni son motif pour le meurtre.

Amunah a fait des allers-retours dans les prisons israéliennes depuis ses 17 ans, a annoncé Ynet. Il a purgé sa dernière peine en 2014.