Jason Greenblatt, envoyé spécial du président américain Donald Trump au Moyen Orient, a rencontré mardi les familles de deux Israéliens qui seraient détenus par le Hamas dans la bande de Gaza.

Greenblatt, arrivé cette semaine en Israël, a rencontré lundi soir les familles d’Avraham Mengistu et Hisham al-Sayed pour discuter de la situation des deux hommes, a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué.

La famille de Juma Abu Anima n’a pas pu participer à la rencontre.

Greenblatt « est scandalisé que le Hamas n’ait pas autorité les Israéliens, dont certains pourraient avoir besoin de soins médicaux, à communiquer avec leur famille et à rentrer chez eux », selon le communiqué. Il a également « exprimé son espoir sincère que les trois Israéliens soient immédiatement remis à leurs familles. »

Mengistu, 30 ans, d’Ashkelon, aurait franchi volontairement la clôture de sécurité entre Israël et la bande de Gaza en septembre 2014, et n’a pas donné de nouvelles depuis. Il souffre de troubles mentaux, selon sa famille.

Sayed est lui aussi entré à Gaza de son propre chef et souffrirait de troubles mentaux.

Le Hamas détient également les corps de deux soldats israéliens, Hadar Goldin et Oron Shaul, tués pendant l’opération Bordure protectrice en 2014.