Trois parachutistes israéliens immortalisés devant le mur Occidental à Jérusalem dans une photo devenue un symbole de la guerre des Six Jours croulent sous les demandes de faire un « remake » du cliché, à l’approche du 50e anniversaire du conflit.

Zion Karsenti, Yitzhak Yifat et Haim Oshri, âgés de 22 ans en 1967, avaient été photographiés, à leur insu, par le photographe de la nation, David Rubinger, alors qu’ils se trouvaient devant le mur Occidental, le lieu le plus sacré du judaïsme.

Ils venaient de mener des combats pendant deux jours contre les soldats jordaniens, à Jérusalem-Est, a expliqué Zion Karsenti lors d’un événement organisé dans la Vieille Ville de Jérusalem par le ministère israélien des Affaires étrangères.

Pris dans la bataille, ils n’avaient pas immédiatement compris qu’ils se trouvaient devant l’ancien mur de soutènement du deuxième temple juif détruit par les Romains en 70.

Ce mur, sacré pour les juifs, leur était devenu inaccessible depuis la guerre israélo-arabe de 1948 à l’issue de laquelle la Jordanie avait pris le contrôle de Jérusalem-Est, et notamment de la Vieille Ville.

L'emblématique cliché de trois parachutistes après la reconquête du mur Occidental, en juin 1967. (Crédit : David Rubinger/collection de la Knesset)

L’emblématique cliché de trois parachutistes après la reconquête du mur Occidental, en juin 1967. (Crédit : David Rubinger/collection de la Knesset)

« Nous avons continué à nous battre jusqu’à ce que nous atteignions la mosquée Al-Aqsa et la mosquée d’Omar où nous avons attendu notre commandant Mota Gur », se rappelle Zion Karsenti.

« Puis Mota Gur est arrivé en criant à plusieurs reprises ‘Le mont du Temple est à nous' ».

Karsenti a expliqué que lui et ses anciens camarades de combat recevaient de nombreuses demandes notamment de la presse israélienne pour refaire cette photo.

David Rubinger, décédé en mars, et qui couvrait Israël depuis sa création en 1948, a pris la photo devenue un des symboles en Israël de la victoire de l’Etat hébreu contre les armées arabes en 1967.

David Rubinger, le photographe de la nation d'Israël, en 2013. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

David Rubinger, le photographe de la nation d’Israël, en 2013. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)