Les partis arabes israéliens seraient proches d’un accord d’unité samedi. Une réunion du parti socialiste Hadash a abouti sur une décision de poursuivre les négociations pour une fusion avec les partis Balad et Raam Taal.

Lors de la réunion à Nazareth, le parti, qui compte des membres arabes et juifs, a décidé de poser comme condition à un tel accord l’inclusion des Juifs et de femmes sur la liste conjointe, a rapporté Haaretz dimanche.

Avant les élections à la Knesset de mars, les législateurs de Raam-Taal et Balad s’efforcent de surmonter leurs propres divergences idéologiques profondes et d’élaborer une liste publique « panarabe », susceptible de dépasser le seuil électoral nécessaire de 3,25 %.

Ahmed Tibi (Raam-Taal) est le favori des électeurs arabes dans les sondages pour devenir le président d’une nouvelle alliance unifiée. Dans un récent sondage mené par le journal en arabe Kul al-Arab de Nazareth, Tibi a été choisi par près de la moitié des interrogés.

De récents sondages ont prédit cinq sièges à la Knesset à Hadash, soit un score légèrement au-dessus du seuil électoral, sans qu’il y ait besoin de s’allier à d’autres partis arabes.

Toutefois, selon Haaretz, les responsables du parti craignent que s’ils compromettaient la création d’une liste unifiée, les électeurs arabes les puniraient le jour du scrutin.

Avraham Burg, ancien membre du parti travailliste et ancien président de la Knesset, a assisté à la réunion de Hadash à Nazareth.

Burg, inscrit en tant que délégué, a déclaré qu’il soutiendrait Hadash dans les élections à venir. Il a exhorté le parti à continuer de se démarquer des deux partis nationalistes arabes et à promouvoir une « puissante campagne avec une liste judéo-arabe ».

« J’ai quitté l’espace national juif parce qu’il est devenu chauvin, et je n’ai pas fait tout ce chemin jusqu’ici simplement pour me rallier au chauvinisme [arabe], » affirme Burg, qui est aussi l’ancien président de l’Agence juive, faisant allusion à Balad et Raam Taal.

Il a appelé à une « pleine solidarité » entre Juifs et Arabes en Israël.
Pour les médias de langue hébraïque, la participation de Burg à la réunion laisse peut-être entendre qu’il envisage une seconde carrière dans la politique.

« Avraham Burg a rejoint le parti Hadash, » a déclaré un responsable du parti, selon Ynet.

« Dans les prochains jours, il y aura peut-être de nouveaux développements le concernant, » a ajouté le responsable. « Il est possible qu’il concourra [pour un siège] dans le parti, mais rien ne sera décidé tant qu’il n’y aura pas de décision sur une union entre les partis arabes. »

Dans la Knesset sortante, Hadash comptait trois membres arabes – Mohammad Barakeh, Hana Sweid et Afu Agbaria – et un seul Juif, Dov Khenin.

Burg, un Juif orthodoxe, a déclaré qu’il s’était rendu à la rencontre le jour du Shabbat, enfreignant une interdiction religieuse, car promouvoir la solidarité entre Juifs et Arabes est « une question de vie et de mort » qui l’emporte sur les interdits du Jour saint.

Haviv Rettig Gur a contribué à cet article.