Le député Hamad Amar, du parti Yisrael Beytenu, qui appartient à la communauté druze, a imploré lundi le Premier ministre Benjamin Netanyahu de suspendre le projet de loi sur l’état juif, où à le réviser pour soutenir explicitement « l’égalité ».

« En tant que Druze, je parle au nom de tous les Druzes : nous n’avons aucun problème avec la définition d’un État juif et démocratique. C’est exactement l’inverse : nous sommes heureux de vivre dans un État juif », a déclaré Amar, membre de la coalition.

Mais ce projet de loi « est discriminatoire envers ceux qui protègent les frontières du pays », a-t-il dit, en référence aux militaires druzes au sein de l’armée israélienne.

Il a exhorté Netanyahu à revoir ce projet de loi pour y intégrer des dispositions en faveur d’une « égalité » pour tous les citoyens israéliens.

Le parti Yisrael Beytenu a présenté ce lundi une liste d’objections à ce projet de loi, que Netanyahu souhaiterait voir adopté. Le chef du parti, le ministre de la Défense Avigdor Liberman, a déclaré que ce projet de loi vise à transformer Israël en un « État [juif] halakhique », et pourrait porter atteinte aux minorités israéliennes.

Netanyahu a assisté à une assemblée générale après que 40 députés ont demandé un débat sur le processus de paix.