Le Hamas a déclaré vendredi que les dirigeants israéliens étaient des cibles légitimes pour les assassinats, après qu’il a été révélé par le Shin Bet, qu’une cellule terroriste travaillant avec le groupe terroriste du Hamas, avait prévu d’assassiner le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Liberman.

Alors que le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri a déclaré à Reuters qu’il ne disposait pas d’informations spécifiques sur ce plan, il a souligné que « les dirigeants de l’occupation (Israël) qui sont responsables de la mort des enfants et des femmes et d’avoir souillé les sites sacrés sont des cibles légitimes aux yeux de la résistance. »